Zenfolio | Michel Forest | Costa Rica (septième partie)

Vendredi 18 mai, nous avons repris la route vers les montagnes du Monteverde. Les derniers 17 km parcourus grimpent la montagne et constituent une piste cahoteuse, sinueuse, avec des versants à pics et où le vertige de ma blonde l'a empêché de profiter des magnifiques paysages et moi d'arrêter l'auto pour prendre des photos. Nous sommes arrêtés à Santa Elena pour loger dans une petite villa, Cabinas Paris confort,  (affilié à Tout Costa Rica), tenue par des belges très sympathiques qui nous ont accueillis avec une tarte Tatin et du café crème chantilly. Nous aurions fait partie de la famille que l'accueil n'aurait pas été plus chaleureux.

La cabinas était spacieuse et superbement éclairée par des murs de vitres. Elle est aussi pourvue d’un mini frigo et d’un micro-onde. L’air de la région y est plus frais et la vue panoramique. Je suis aux oiseaux, au figuré comme au sens propre!

Cabinas Paris à St-Héléna dans le Monteverde

 

Sur la suggestion de nos hôtes, nous avons décidé de faire une excursion de nuit dans la «cloudy forest», pour ne pas dire la jungle, en compagnie d’un guide et de lampes de poche! Je n'ai pas besoin de vous dire qu’il y fait noir comme chez le diable, et qu’il y a plein de petites et de grosses bibittes partout, à terre, sur les feuilles et les arbres et dans les airs comme cette grosse araignée pendue à son fil à 5 cm de la figure de ma blonde. Comme je marchais derrière elle, j’ai entrevu la bestiole dans la lumière de ma lampe de poche. J’ai mis délicatement la main sur l'épaule de ma blonde, en lui disant simplement: "Bouge pas… je vais essayer de la photographier" avec un petit sourire coquin.  

Cette excursion m'a permis d'expérimenter pour la première fois la photographie de nuit. Ce n'est pas évident de manipuler en même temps la caméra et la lampe de poche pour faire la mise au point et de calibrer le flash pour obtenir des clichés intéressants. En voici quelques-uns qui donnent une idée des bibittes nocturnes rencontrées.

Araignée

 

Tarentule

 

 

Chrysalide

 

Finalement, ce trip de nuit a été très marquant car une fois couchés, avec toute l’adrénaline que nous avions dans le corps, la nuit fut courte et agitée de fréquents grattements compte tenu des bruits et des ombres de la jungle ainsi que de toutes les bibittes imaginaires qui ont peuplé nos rêves.

Ce matin, lors d'une visite à la station écologique Selvatura nous avons pris un circuit de 3 km sur des ponts suspendus qui nous a permis de marcher à la hauteur de la canopée et dans une forêt dense et humide.

Canopée dans la réserve Selvatura dans le Monteverde

 

Canopée dans la réserve Selvatura dans le Monteverde

 

Canopée dans la réserve Selvatura dans le Monteverde

 

Nous avons également profité pendant près de deux heures d'un jardin de colibris hyperactifs.

Colibri

 

Colibri

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE DU VOYAGE