Zenfolio | Michel Forest | À propos de
Parler de soi, c’est un peu… beaucoup se dévoiler. Cet exercice m’est toujours difficile par simple pudeur, mais aussi parce qu’il faut que les quelques mots choisis traduisent au mieux ce que je suis au regard de ma passion pour la photo. Les quelques 32 années où j’ai enseigné la biologie ont tissé le fil d’Ariane qui a mené à ma première passion, soit la nature dans toute sa splendeur. Ayant gagné à la loterie du temps (j'ai pris ma retraite en 2005 à l’âge de 56 ans), je me suis surpris à tant aimer la photographier. Ma seconde passion venait de naître et avec elle, la possibilité de chercher et de découvrir l’artiste qui sommeille peut-être en moi !

La photographie de la nature est l'une des rares activités qui me permet d'allier plusieurs autres champs d'intérêt. J’y trouve une certaine continuité à la fois dans le plaisir et dans la rigueur exigée du travail intellectuel lorsqu’il me faut intégrer de nouveaux concepts théoriques et des technologies associés à la photographie. L’excitation m’habite encore lorsque je dois apprivoiser différents logiciels et les mettre en application. De plus, «jouer dehors» a toujours animé le petit garçon que je suis encore (selon les dires de ma blonde !) La photo ajoute une belle dimension contemplative à mon plaisir d’être dans la nature.

J’ai commencé mon expérience photographique par la photo d'oiseaux. Avec eux, j'ai dû travailler ma patience car ces petits spécimens ailés voltigent d’arbre en arbre et, de façon générale, ils ont le don de se placer juste derrière une belle branche. Dans la même foulée, j’ai doucement mais sûrement développer une attitude plus «zen» où le calme intérieur est essentiel pour observer les oiseaux dans leur environnement, reconnaître leur comportement et anticiper leur déplacement. En définitive, j’ai dû apprendre à focusser mon regard plus longtemps sur les choses. Dans l’une de mes lectures sur les techniques de la photographie, j'ai lu "La photo, c'est l'art de peindre avec la lumière" Cette phrase allait complètement changer ma façon de regarder le monde. Pour immortaliser un instant précis dans une belle photo, il faut d’abord chercher une belle lumière. Les longues heures passées sur place, à attendre le bon moment, à choisir le meilleur point de vue pour obtenir la bonne lumière, m'ont permis de développer un regard nouveau. La photographie m’a permis de mieux voir !

J'ai réalisé, après une centaine de milliers de photos, qu'il est relativement simple de mettre l'œil derrière le viseur et d'appuyer sur le déclencheur. Toutefois, prendre une photo qui rende l'émotion ressentie au moment où on la prend, qui communique l'émerveillement qu’on éprouve pour le sujet, qui magnifie l’environnement qui l’entoure… c'est tout autre chose. J'essaie maintenant de rendre ce regard nouveau dans mes photos. J'essaie de peindre et moins de photographier et je peux vous affirmer que c'est ce qui est au cœur de ma passion de photographe.

Je pense toujours que ma meilleure photo sera la prochaine! Et, après celle-là, il y en aura d'autres. Je ne sais vraiment pas quand je ferai cette superbe photo mais c’est le moteur qui me fait rêver. Ce que je sais toutefois, c'est que cet état d'esprit entretient cette passion qui m'habite présentement et représente un peu ma façon de dire qu'il me reste certes beaucoup à apprendre mais certainement aussi beaucoup de plaisir à venir!

Ainsi, je souhaite, sans autres prétentions, vous inviter à partager mes expériences et ma démarche photographiques en faisant la visite virtuelle de mon site.


Bonne visite

Michel Forest