Zenfolio | Michel Forest | #3 L'ouverture du diaphragme

Les mystères de l'exposition: l'ouverture du diaphragme

 

En photographie, un diaphragme est un dispositif mécanique qui permet de limiter la quantité de lumière qui arrive aux capteurs de votre appareil photo. On le retrouve à l'intérieur des objectifs que l'on place sur le boitier de notre appareil photo et il est centré sur l'axe optique. Il fonctionne à la manière de l'iris de notre oeil. Plus il y a de lumière, plus l'iris se ferme pour diminuer l'éblouissement de notre oeil alors qu'à l'inverse, une faible quantité de lumière amènera notre l'iris à s'ouvrir. Généralement constitué de fines lamelles métalliques articulées qui se rapprochent et s'écartent, le diaphragme permet un contrôle de la quantité de lumière qui atteint les capteurs.

 

On peut donc, en gérant l'ouverture du diaphragme, contrôler la quantité de lumière en fonction du sujet à photographier et de l'effet désiré. Cette ouverture correspond à la taille de la surface qui va laisser passer la lumière à travers l'objectif pendant la durée de l'exposition (déterminée par le choix de la vitesse d'obturation) et est exprimée en valeurs f/. Par convention, les valeurs f/ sont telles que lors du passage à une valeur supérieure, la quantité de lumière est divisée par deux. Ce sont les valeurs que l'on retrouve normalement sur la bague du diaphragme sur l'objectif:

f/1, f/1.4, f/2, f/2.8, f/4, f/5.6, f/8, f/11, f/16, f/22, f/32

Il faut bien comprendre ici que la valeur de l'ouverture du daphragme est inversement proportionnelle à la quantité de lumière qui atteindra les capteurs. Ainsi, une ouverture f/16 laisse passer deux fois moins de lumière qu'une ouverture f/11. Comme pour la vitesse d'obturation, vous pouvez choisir, sur certains appareils photos, d'avoir accès à des 1/2 ou des 1/3 d'ouverture pour plus de précision. Ainsi, vous aurez accès, par exemple, entres les ouvertures f/5.6 et f/8 aux ouvertures f/6.3 et f/7.1.

Nous pouvons alors parler ici aussi de STOP lorsque l'on passe d'une valeur à une autre. Si vous photographiez à f/8 et que vous décidez d'ouvrir de deux STOPS, vous vous retrouverez à photographier à f/4 alors que si vous voulez fermer de un STOP vous photographierez à f/11.

C'est donc en comprenant bien cette relation vitesse d'obturation et ouverture du diaphragme que vous aurez le contrôle de l'exposition.

ATTENTION l'ouverture du diaphragme a un autre effet très important en photo qui est celui d'avoir une incidence directe sur la profondeur de champ, c'est-à-dire la zone de netteté en avant et en arrière de notre plan de mise au point. Une faible profondeur de champ mettra votre sujet en évidence en rendant l'arrière plan flou alors qu'une grande profondeur de champ rendra une scène avec tous les détails, le réalisme et la profondeur. Ce qu'il faut savoir c'est que plus le diaphragme est ouvert (valeur d'ouverture petite), plus petite est la profondeur de champ alors qu'à l'inverse, plus le diaphragme est fermé (valeur d'ouverture élevée), plus la profondeur de champ est grande.

Pour l'instant continuons avec le couple "vitesse d'obturation - ouverture du diaphragme".

Suite capsule #4: Vitesse - ouverture