Zenfolio | Michel Forest | 36. La Verde Valley

Samedi 2 juillet: Nous commençons la journée par changer de camping et nous prenons l'avant-midi relaxe pour nous installer tranquillement dans notre nouvel environnement qui nous offre une vue élargie de la " Verde Valley ".

 

Puis nous partons à la découverte de "Jerome, the city in the sky", une ville minière parmi les plus populaires de l'époque (fin 1800 début 1900) dont la population est passée de 15 000 personnes dans ses beaux jours, à une ville fantôme de moins de 50 personnes quelques années plus tard. Aujourd'hui, c'est un centre touristique incontournable de la région avec ses nombreuses boutiques d'arts, galeries et restaurants et une population permanente de quelques 300 personnes.

Devant ce wagon, considéré comme le premier appareil efficace pour remplacer l'homme dans le transport du minerai hors des mines, on ne peut faire autrement que de voir Indiana Jones assis dedans en train de dévaler les pentes d'une mine souterraine poursuivis par "des méchants" ( . . . je présuppose ici que vous avez tous et toutes vu le film en question . . . sinon !)

 

Nous y faisons un voyage dans le temps et nous avons l'impression de nous retrouver dans l'Amérique profonde, dans l'Amérique de certains films.

 

 

 

Après cette visite dans le temps, nous décidons de retourner vers Sedona où nous sommes tout simplement soufflés par la beauté du spectacle qui s'offre à nos yeux. Les nuages se bousculent dans le ciel bleu juste au-dessus des montagnes donnant au paysage un aspect fanstasmagorique. C'est magique !

 

 

Mais ceux-ci n'étaient en fait que les précurseurs d'autres nuages plus compacts, plus sombres et gorgés de pluie. L'orage est à l'horizon !

 

 Et, pour rendre le tout encore plus spectaculaire, le soleil s'y met et tente de préserver un peu de lumière en éclairant des portions de montagnes ici et là.