Zenfolio | Michel Forest | 34. Sur la route 66

Jeudi 30 juin: Ce matin, en me levant, je fais comme d'habitude, j'ouvre la porte de la roulotte pour faire entrer un peu d'air frais et voir le temps qu'il fait. Un mouvement dans mon champ de vision périphérique me fait tourner la tête. Il est là devant moi, à quelques mètres seulement. Mon coeur se met à battre. Je me dépêche à prendre ma caméra en espérant qu'il sera encore là. Oui, il y est. Depuis que nous sommes entrés au Texas que je veux en voir un pour de vrai. J'aurais aimé le voir avec un coyote lui courant après . . . mais ça, je crois que c'est juste dans les bandes dessinées. Et oui, mon Roadrunner est là. Nous nous sommes salués juste le temps de prendre quelques photos et il s'est éloigné en cherchant sa pitance.

 

 

Après cette belle rencontre, nous reprenons la route pour Sedona en Arizona en faisant un autre bout de chemin sur la route 66 . . . mais pas dans le désert cette fois-ci. On y fait quelques belles découvertes:

Un héros du film "Les bagnoles". Je me souviens comment il s'appelle mais je ne me souviens pas comment ça s'écrit faque c'est "Makère" ou bedon "Macker" ou bedon  "Maquère" ou encore "Mac Air" . . .

 

De vieux américains nostalgiques venus exposer leurs anciens bolides . . .

 

Des commerces qui se donnent des airs d'antan . . .

 

. . . mais d'autres qui ont conservé leurs airs d'antan.

 

 

. . . avec une philosophie toute particulière pour les Hippies et l'utilisation des "guns" .

 

Il y avait même à l'intérieur une vraie pin-up des années '60.

 

De belles vieilles carrosseries d'autos . . . en espérant qu'en vieillissant, on n'aura pas cet air là !

 

 

 

Et pour nous, cette magnifique route pour nostalgiques se termine dans une immense vallée ceinturée de montagnes et au milieu de laquelle un troupeau de vaches noires semble se reposer et paitre cette herbe sèche. Par la suite, nous reprenons l'autoroute jusqu'au camping.