Zenfolio | Michel Forest | 30. La Silicon Valley

Samedi 25 juin: Lorsque nous parlons des Google, Facebook, Microsoft, Apple, etc. . . de ce monde technologique, ça sonne "virtuel" dans ma tête. Ça me semble un monde accessible seulement via mon clavier et mon écran. Je suis bien conscient que tout ça existe grâce à des gens, mais j'ai comme une impression tenace qu'il s'agit d'un monde intouchable, impalpable, comme s'il existait dans une autre dimension. Comme nous sommes campés juste au sud de la "Silicon Valley", ce lieu mythique de haute, de très haute technologie, je nous ai concocté un circuit de visites «TECHNO NERDS» pour toucher à cette réalité d'un peu plus près.

Jusqu'à aujourd'hui, dans mon imaginaire, la "Silicon Valley" est une sorte de méga parc industriel avec de grands bâtiments carrés, froids, sans âme, entourés d'immenses parkings asphaltés pour recevoir les milliers de travailleurs. On y retrouverait toutes les maisons mères de toutes les grandes sociétés liées de près ou de loin à la technologie. Et ce parc serait situé dans une de ces immenses vallées arides et désertiques de la Californie. Alors, pourquoi vouloir prendre une journée pour aller visiter un tel lieu? Parce que c'est une partie importante du monde d'aujourd'hui. Nous sommes nés au moment où la télévision n'existait même pas et dans le moment présent, le monde ne pourrait plus se passer de la haute technologie. Faque, on va aller voir ça de plus près !!

Notre premier arrêt se fait à Mento Park où se trouve la maison-mère de Facebook.  Et c'est là que mon imaginaire a pris toute une débarque. Facebook n'est pas installé au cœur d'un grand parc industriel dans une vallée désertique, mais plutôt sur ce qui ressemble à un campus universitaire. La maison mère est en réalité une douzaine de constructions à dimension humaine arborant les différentes couleurs de l'arc-en-ciel du logo de Facebook avec des cours intérieures et des jardins. On a l'impression que tout a été pensé pour rendre l'atmosphère de travail agréable.

 

Et tant qu'à faire un pèlerinage, faisons-le bien . . . comme tout bon pèlerin, on se fait photographier devant le logo de la Mecque des réseaux sociaux.

 

La "Silicon valley" n'est pas une zone désertique, ce n'est pas un méga-parc industriel et les maisons mères ne sont pas sans âme. La "Silicon valley" est une région qui s'étend dans plusieurs petites villes où les arbres et les fleurs abondent, où les quartiers résidentiels habillés de belles maisons sont nichés dans un environnement superbe et où il semble bon d'y vivre.

 

 

Deuxième arrêt, l'Université privée de Stanford, fondée en 1885, a donné naissance à plusieurs de ces génies technologiques qui sont à l'origine des grandes compagnies comme Google, Yahoo, etc. . . Elle a été au quatrième rang des meilleures universités américaines en 2016 et ses frais de scolarité sont tout juste de 46 320$ US. Nous y sommes accueillis par le "Palm Drive", cette magnifique allée bordée de grands palmiers. Nous sommes tout de suite plongé dans une atmosphère particulière. Je ne sais pas pourquoi, on se sent jeune tout à coup !

 

Puis, lorsqu'on s'approche des différents pavillons, on y découvre une architecture sobre mais tellement belle, aux couleurs qui se marient parfaitement bien avec les montagnes environnantes.

 

C'est le plus beau campus qu'il nous ait été donné de voir dans notre vie avec ses immenses jardins d'arbres et de fleurs. À voir un tel environnement, on aurait presque le goût de revenir à l'âge de nos études universitaires.

 

L'université abrite le musée Cantor qui hébergerait une des plus grandes collections des œuvres de Rodin. On peut voir ici, dans un jardin extérieur, entre deux pavillons universitaires, une représentation des "Bourgeois de Calais".

 

Troisième arrêt. C'est dans ce garage que toute l'histoire de la Silicon Valley, la première région de haute technologie au monde, a commencé. L'idée origine d'un professeur de l'Université de Stanford, le Dr Frederick Terman qui encouragea ses étudiants à fonder leur propre société et à s'installer dans la région plutôt que de se faire engager par des firmes de l'est du pays. Les deux premiers à suivre ce conseil furent William R. Hewlett et David Packard qui ont commencé en 1938 à développer leur premier produit, un oscillateur audio ici même dans ce garage en fond de cours.

 

Le prochain arrêt et photos sont dédiés à mon frère Sylvain, son chum Louis et mon neveu Nicolas qui ont donné leur dépôt de réservation sur une Tesla. Il y aurait 450 000 personnes qui ont fait comme vous ! Nous avons fait le déplacement expressément en pensant à eux. Faut dire que ça l'air de toute une bagnole. Celle dans laquelle je me suis assis n'est pas celle qui sera produite (elle vaut 83 000 $US), mais j'ai quand même pu constater la qualité du bolide. J'avais l'impression d'être assis dans le futur autant à cause de son design qu'à cause de ce qu'elle représente.

 

. . . je n'ai pas osé demander le prix de celle-ci !

 

Bon maintenant Julie, on s'en va chez Google . . . comment s'y rend-on ?

 

Tout comme pour Facebook, nous avons vraiment été impressionnés par l'environnement créé par Google. La maison mère de Google, aussi appelé le "Googleplex",  est composée d'une quarantaine de bâtiments qui s'étendent sur plusieurs quadrilatères. L'aménagement semble ici aussi avoir été pensé pour créer un milieu de vie agréable. La végétation foisonne et certains bâtiments disparaissent presque devant un écran de verdure.

 

 

Devant chaque bâtiment, des bicyclettes en libre service, aux couleurs de Google, sont mises à la disposition des employés pour faciliter les déplacements sur cet immense "campus".

 

Pour ceux et celles qui n'auraient jamais vu d'image des fameuses voitures qui prennent les photos utilisées dans "Google Street View". . .

 

Et nous ne pouvions terminer ce pèlerinage sans aller nous recueillir quelques instants à Cupertino devant la Mecque des Mecques . . . là où toute l'histoire d'Apple a commencé, dans le garage où Steve Jobs et Steve Wozniak ont fabriqué leur premier ordinateur Apple.

 

. . . Et à Infinite Loop, là où l'on retrouve le premier campus Apple. En fait, tout comme Google, Apple s'étend un peu partout dans Cupertino dans de nombreux bâtiments.