Zenfolio | Michel Forest | 3. La Nouvelle-Orléans en auto

Dimanche 22 mai: Hier soir en feuilletant la documentation ramassée au centre d'information touristique, j'ai vu qu'il y avait un circuit d'autobus "Hop-on Hop-off" qui fait le tour des principaux attraits de la Nouvelle-Orléans. Nous partons donc faire ce circuit, mais en camion avec moi-même comme guide et chauffeur.

Alors voici donc Mesdames et Messieurs la partie moderne de la ville «Nouvelle-Orléans». Rien ne ressemble plus à une ville moderne qu'une autre ville moderne, mais ce qui frappe ici, c'est que cette ville a été en grande partie reconstruite après les ravages faits par l'ouragan Katrina et qu'on n'en voit presque pas les dégats.

 

Dirigeons-nous vers le "Garden district" où les anglo-saxons sont venus s'installer après la vente de la Louisiane aux États-Unis laissant le "French quarter" aux créoles. Ils y ont construit de magnifiques maisons parfois opulentes mais aussi sobres et ont planté des arbres majestueux qui forment aujourd'hui de grandes arches au-dessus des rues. Comme une image vaut mille mots, je laisse ces photos parler par elles-même.

 

 

 

 

 

La Nouvelle-Orléans est, pour plusieurs, un lieu particulièrement intéressant pour ses histoires de fantômes et de vampires. C'est d'ailleurs ici qu'Anne Rice a situé son action pour son roman avec Lestat le vampire. Les vampires semblent proliférer dans cette ville. Alors, pour se mettre dans l'atmosphère, nous nous arrêtons visiter le cimetière Lafayette qui date de plus de 200 ans.

Je crois que nous avons même eu la chance de rencontrer une fidèle servante de vampires qui semblait faire du repérage.

 

Certaines choses vieillissent bien mais ici, les 200 ans d'âge du cimetière sont bien visibles.

 

 

. . . mais à bien y regarder, on peut y trouver quelques airs de jeunesse.

 

À l'entrée du cimetière, un arbre probablement lui aussi bicentenaire semble s'accrocher désespérément au sol avec ses racines tortueuses.