Zenfolio | Michel Forest | (14) 28 août: On entre en Italie

On entre en Italie

Une des particularités des maisonnettes que nous louons est qu’il faut faire faire une inspection avant de quitter pour que les propriétaires puissent vérifier si nous laissons les lieux comme ils étaient à notre arrivée. Nous avons demandé cette inspection pour 7h30 ce matin. Nous nous levons donc à 6h et, après notre déjeuner, comme de véritables petites fourmis travailleuses, nous effectuons chacun notre tâche. Louise prépare les sacs de nourriture et nettoie le frigo, Marielle s’occupe des toilettes, de la douche et s’assurent qu’il ne reste aucunes taches ou dégoulinures nulle part, Michel lave la vaisselle du déjeuner et le plancher et moi je discute du chemin à prendre avec Joséphine et je pacte JoJo de tous nos bagages le plus sécuritairement possible en m’assurant que nous n’oublions rien. Nous sommes tellement efficaces qu’à 7h15 nous attendons, tous fins prêts.

Notre sortie de la France et notre entrée en Italie se font sur des routes panoramiques de toute beauté. La route louvoie entre les montagnes et traverse tunnel après tunnel, après tunnel. Nous ne les avons pas comptés mais nous avons très certainement traversé plus d’une soixantaine de tunnel (et ce chiffre est très conservateur . . .) dont plusieurs font plus d’un kilomètre de long (le tunnel de Fréjus qui nous amène de la France en Italie fait 13 km).

Nous arrivons en fin d’après-midi à notre camping Toscana village avec une petite déception. Le peu que nous avons vu de la Toscane à notre arrivée ne ressemble pas à ce que nous en imaginions et la maisonnette n’est pas aussi propre et située dans un paysage aussi enchanteur que celle du Coin Tranquille. Nous sommes quand même contents et prévoyons passer un superbe séjour dans la région.

À suivre . . .

 

RETOUR AU SOMMAIRE DU VOYAGE