Zenfolio | Michel Forest | (13) 27 août: Train La Mure

Ballade en train La Mure

Nous avions prévu de faire une ballade sur le train de La Mure aujourd’hui.

Wouash!!! Nous nous levons sous un ciel d’orage. Il pleut. On voit à peine les montagnes et de gros nuages gris et noirs roulent dans le ciel. La météo est menaçante. Mais, selon Internet (que j’ai consulté hier soir en mettant mon blog à jour) le soleil est supposé briller dans la région de La Mure. Difficile à croire étant donné que La Mure ne se trouve qu’à quelques 70 km du camping. Mais rien n’arrête les FoBoResSet, nous partons vers notre destination. Nous arrivons sur place avec la pluie qui semble reine sur toute la région. Qu’à cela ne tienne, nous sommes courageux et osons prendre nos billets quand même (réservés la veille)  pour un départ à 12h. Au moment où le train part de la gare de St-Georges-de-Commiers, des trous de ciel bleu apparaissent et les montagnes se parent de leurs plus belles couleurs. C’est presque indécent de chance . . . nous faisons notre randonnée sous un ciel magnifique parcouru de nuages qui ne font qu’ajouter à la beauté des paysages.

C’est un train qui desservait anciennement des petits villages producteurs de charbon. Le premier train était à vapeur et il fut en plus, un peu plus tard, le premier train électrifié AU MONDE, dixit la guide. Ça fait toujours bien de dire qu’on est les premiers au monde dans quelque chose surtout lorsqu’il est difficile de vérifier (pour nous touristes naïfs prêts à tout gober, du moment que c’est «Oh! Ah! Non mais as-tu vu ça?»). Mais disons qu’on la croit !!! C’est magnifique . . . je vous laisse découvrir avec ces quelques photos.

Le train St-Georges-de-Cormiers vers La Mure

La rivière Drag maintenue par un barrage

La rivière Drag

Alpes vue du train de La Mure

La rivière Drag

La rivière drag et les Alpes

Un des nombreux viaducs sur lequel le train passe

Demain nous quittons cette merveilleuse région des Alpes pour se diriger vers notre autre camping, le Toscana Village situé à quelques 30 km de Florence. Donc demain il y aura probablement un congé de blog puisque raconter quelques 650km de route . . . et bien ce n’est pas ce qu’il y a de plus intéressant.

J’espère bien avoir un accès Internet à notre prochain camping afin de continuer de partager avec vous, au jour le jour, notre périple . . . en espérant que je suis lu et que vous aimez ce que vous lisez!!!!

 

RETOUR AU SOMMAIRE DU VOYAGE