Vendredi 10 juin: Ce matin, nous faisons une vraie visite du désert. Nous nous rendons au Arizona Sonora Desert Museum. En fait, c'est un musée à ciel ouvert. 85% de ce que l'on peut y découvrir est à l'extérieur le long de sentiers aménagés à même le désert. Pour le reste, on peut y observer différentes espèces animales vivants dans le désert dans des espaces clôturés, ou carrément derrière des vitres.

Nous sommes dans l'environnement privilégié du cactus Saguaro, un grand cactus qui pousse droit comme un piquet et qui peut atteindre plusieurs mètres de hauteur.  

 

Certains présentent des embranchements, la plupart du temps deux, ce qui donne l'impression finale d'une sorte de bonhomme stylisé. Mais, je me dois de dire que pour le style . . . je suis assez dur à battre !

 

Très rarement semble-t-il, on observe des Saguaro comme celui-ci séparé en deux à sa base, formant ainsi deux troncs qui s'élèvent côte-à-côte. La structure à mi-hauteur qui semble lier les deux troncs n'appartient pas au Saguaro. C'est en fait un nid de "troglodyte des cactus" qui semble avoir trouver là un endroit idéal pour y nicher.

 

Et, au moment de la floraison, de délicates fleurs blanches forment une sorte de chapeau tout en haut de ce gros tronc à l'air un peu "patof".

 

Une autre sorte de cactus dont le tronc ressemble à celui du Saguaro (ben non, je ne me souviens pas de son nom), présente en son sommet des fleurs rouges . . .

 

. . . un peu comme cette "cocotte à calotte rouge".

 

Ce qui est magnifique avec les cactus, c'est que vus de loin, ils ont l'air de superbes plantes toutes enveloppées d'une douce fourrure qui donne envie qu'on les flatte. Mais lorsqu'on s'approche, alors là, c'est une toute autre histoire. Qui s'y frotte s'y pique!

 

 

On ne peut se promener dans le désert sans y rencontrer quelques lézards. En parlant lézard, nous en avons transporté un dans notre roulotte pendant un peu plus d'une semaine. Il apparaissait de temps à autre soit sur le mur de la salle de bain, de la chambre ou près de la sortie. Il ressemblait un peu à celui qui suit.

 

Certains ont des allures plus préhistoriques que d'autres . . .

 

 

 

J'ai mentionné tantôt le troglodyte des cactus qui avait fait son nid entre deux troncs de Saguaro. Voici à quoi ressemble cet oiseau.

 

Une voilière à colibris m'a permis de m'amuser un peu et d'immortaliser ceux-ci.

 

 

 

 

 

 

Après quatre heures de marche dans ce désert, c'est le retour à la maison et la journée se termine par un petit deux heures de lavage. Et quelques trois heures de concentration (comme en moyenne à chaque jour) pour réussir à composer mes courts textes, sélectionner et travailler mes photos et à poster le tout sur mon site Web . . . pour votre plaisir, je l'espère.